Présentation compagnie

L’association W est une compagnie de cirque contemporain fondée en 2002 par Jean-Baptiste André qui met en oeuvre des projets dans les arts du spectacle vivant.
Il a bâti l’association W avec l’idée maîtresse de mener un projet artistique transversal, sans chercher une quelconque forme de juxtaposition de disciplines, mais en faisant la part belle à une écriture qui, par nature, reste ouverte et perméable à la spontanéité de la rencontre.
Il s’est attaché à ce que la collaboration et l’échange soient au cœur de la démarche artistique.
W : Lettre double, lettre palindrome, initiale du travail et d’un processus (« work-in-progress »), pareille à une fissure sur la coquille des genres.
Chaque projet prolonge une démarche qui interroge les champs artistiques, les formats et les contextes de représentation.
Chaque projet s’imagine à partir de collaborations inédites et se réalise avec des partenaires multiples.

L’association W se structure grâce à la synergie d’une équipe qui réunit Jean-Baptiste André (direction), Geneviève Clavelin (diffusion), Muriel Pierre (administration, production), Mélanie Maussion, (communication, collaboration au projet), et Joël L’Hopitalier (régie générale compagnie).

Par ailleurs, W est aussi plateforme de production et d’hébergement pour d’autres projets (festival Brise-glace traversée transartistique produit et organisé à Reims en 2008 ; projet de création Soul corner de l’artiste allemande Julia Christ).


Le cap des dix années d’existence franchi, l’année 2013 a marqué le début d’une nouvelle dynamique dans le déploiement des projets.
Les années 2013-2016 ont été animées par la question du ‘format’ (trois créations ont vu le jour, traversées chacune par une approche de cette notion)
Un nouveau cycle s’ouvre pour rx centre 24 les années 2017-2020 porté par la thématique du ‘singulier/pluriel’, autour de laquelle s’articulent plusieurs projets.

 L’installation en Région Bretagne (siège social à Rennes, Ille-et-Vilaine) a ouvert l’horizon d’une implantation durable, et un appétit de liens au territoire.
L’association W reçoit le soutien de la Ville de Rennes, de la DRAC et de la Région Bretagne dans le développement de ses projets.

A partir de la saison 2016-17, Jean-Baptiste André / l’association W est artiste associé au Théâtre ONYX, Scène conventionnée de Saint-Herblain (44) pour les saisons 2016-2017, 2017-2018 et 2018-2019. Elle reçoit pour la diffusion des projets le soutien de l’Onda, Office national de diffusion artistique, dans le cadre d’une convention de répertoire chorégraphique.


CREATIONS
. Se voir  – 2002
. Intérieur nuit – 2004
. Dis moi ce que tu vois, je te dirai … - 2005
. Comme en plein jour – 2006
. Grandeur nature – 2007 en collaboration avec Karim Zeriahen, réalisateur
. Papiers découpés  – 2009
. Qu’après en être revenu – 2010
. S’enfuir – 2011 en collaboration avec Fabrice Melquiot, auteur
. L’espace – 2012 en collaboration avec Fabrice Melquiot, auteur
. Pleurage et scintillement – 2013 co-écrit avec Julia Christ, acrobate-danseuse
. Millefeuille – 2014 en collaboration avec Eddy Pallaro, auteur
. Floe – 2016 en collaboration avec Vincent Lamouroux, plasticien

Démarche artistique

Je reprends volontiers la phrase de Lavoisier qui veut que : « Rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme » ; et qui pourrait qualifier au plus près, dans la démarche de W, le processus de travail et d’éclosion.

Depuis la création du premier spectacle « Intérieur nuit », il y a cette figure de la métamorphose qui revient comme un leitmotiv. Et j’ai le sentiment qu’elle constitue comme une toile de fond sur laquelle chaque projet vient s’apposer, à l’image d’une photographie qui se révèle.

L’engagement du corps tout entier et l’aptitude à une certaine prise de risque (qu’elle soit physique ou artistique, au sens propre comme au figuré) participe selon moi de cette métamorphose ; conduisant aussi vers un changement d’espace et de temps, induisant les questions de la transformation, de l’identité, de la perception.

Elle semble se tramer en filigrane dans chacun des projets de la compagnie.

Il ne s’agit pas de montrer ou de faire voir, mais plutôt de laisser apparaître, de laisser regarder. C’est une manière de faire place nette au corps, dans sa présence brute, dans ce qu’il est, bien plus que dans ce qu’il sait faire. C’est s’en remettre à son expressivité pure.

Comme agi par une pensée en mouvement, il en devient le révélateur.

J’essaye d’approcher chaque projet comme un nouvel espace de tentatives, d’expérimentations. Ce qui est souvent le point de départ -l’importance de la collaboration avec d’autres- devient très vite le moteur dans la construction, si bien qu’il ne s’agit plus de jouer les projets, mais de se faire l’interprète de l’essence de ces rencontres.

Chaque projet se trouve être différent du précédent, dans sa démarche, dans son esthétique, dans son format. De fait ils sont singuliers, mais ils œuvrent au fil du temps à la création d’un répertoire pluriel.

J’aime prendre la métonymie comme figure de proue, tant dans la métaphore que pour désigner la démarche qui anime le travail ; Une métonymie qui voudrait qu’un projet soit à la fois la forme pure qu’il représente autant que la résultante de forces et de matières qui régissent et sont contenus dans ce tout.

Le projet de W est de pouvoir cristalliser des rencontres au sein d’un même outil de production. Les projets sont le fruit d’une collégialité de travail, et d’un maillage des pratiques, bien au delà des champs.

W, comme le sigle de chemins de traverses qui se croisent.

Jean-Baptiste André

Jean-Baptiste André est né à Reims en 1979. Après plusieurs années d’entrainements et de compétitions en gymnastique, il découvre les arts du cirque, qui l'ouvre vers théâtre et la danse. Il passe par une année
d’études en lettres supérieures avant d’intégrer le Centre National des Arts du Cirque de Châlons-en-Champagne,où il se spécialise dans les équilibres sur les mains et le travail du clown.

A sa sortie en 2002, il fonde l’association W et crée plusieurs spectacles : « Intérieur nuit » (2004), « comme en plein jour » (2006), « Qu’après en être revenu » (2010). Il élabore également plusieurs petites formes, appelées Modules, qu’il conçoit comme des espaces d’expérimentations.
Premier artiste de cirque lauréat du programme Villa Médicis Hors Les Murs, il séjourne au Japon et met en
place une création « Faces Cachées / Kakusareta Men » avec deux artistes japonais (2005).
En compagnie de l’auteur Fabrice Melquiot, il cosigne les pièces « S’enfuir » (2011), et « L’espace » qui sera créé dans le cadre du festival Concordan(s)e à Paris en 2012.
En 2013, il cosigne avec l’équilibriste-danseuse Julia Christ la pièce « Pleurage et scintillement », spectacle à la frontière du cirque et du théâtre. En 2014, il crée avec l’auteur Eddy Pallaro « Millefeuille », une proposition théâtrale à travers les équilibres sur les mains, pièce destinée aux lycéens et jouée en salle de classe. En 2016, en collaboration avec le plasticien Vincent Lamouroux, il présente "Floe" (Premières au Centre Pompidou Metz), performance sur une oeuvre scénographique imaginée et conçue pour l'espace public.

Parallèlement au développement de ses projets et de l’association W, il s’enrichit au contact d’autres chorégraphes et metteurs en scène avec lesquels il travaille : Philippe Découflé, Gilles Baron, Christian Rizzo,
Herman Diephuis, François Verret, Arnaud Meunier, Rachid Ouramdane, Perrine Valli, Yoann Bourgeois. Il collabore régulièrement avec des artistes issus d’autres disciplines, dont le plasticien sud-africain Robin Rhode.
Il est sollicité sur d’autres projets en tant que regard extérieur, et s’investit dans des ateliers et workshops.

A partir de l’automne 2016, Jean-Baptiste est artiste associé à ONYX-La Carrière à St Herblain (44).

Equipe

Geneviève Clavelin - chargée de diffusion
D’origine grenobloise, elle découvre le cirque à l’adolescence à l’école de cirque du Beetchouc Circus. Sous ce petit chapiteau de campagne, elle pratique différentes disciplines de cirque et rencontre de nombreux complices autour d’une même passion naissante : Mathurin Bolze (Cie MPTA), Benoît Belleville (Cirk VOST), Denis Paumier (Les Objets Volants), Benjy (Cie Les Argonautes)… s’en suivra plusieurs années de pratique… Dés lors, le chemin est tracé, il sera guidé par l'envie d'être au plus proche de cette discipline, émergente, foisonnante, riches en rencontres et découvertes… Suite à l’obtention d’un DESS en économie-gestion, en 2000 elle rejoint Jean Vinet à Cherbourg autour du projet de ce qui deviendra La brèche, un des pôles des arts du cirque qui voit le jour dans ces années-là. Durant sept années (intenses) au cœur de la Normandie, elle œuvre au sein d’une petite équipe pour ce projet consacré à la création, à la construction d’un lieu, à l’organisation d’événements et de festivals… Elle y retrouve et découvre de nombreux artistes… Puis en 2007, l’envie de revenir au pied des montagnes et de travailler en lien direct avec des projets de compagnies se fait sentir (collaboration de plusieurs années avec Angela LAURIER - David DIMITRI …) et Yoann BOURGEOIS (avec qui elle travaille toujours). A plusieurs reprises elle croise le travail de Jean-Baptiste ANDRE (en 2005, Intérieur Nuit restera un spectacle ancré en sa mémoire) puis la rencontre se fait vraiment en 2012 pour mettre en place une collaboration autour de la diffusion du répertoire et de la création, dés lors un travail d'équipe commence pour faire avancer ensemble le projet W porté par Jean-Baptiste. 
 … ce qui l’anime le plus est l’accompagnement des projets artistiques, la diffusion des œuvres pour partager ce moment si délicat, éphémère, essentiel...

Muriel Pierre - administratrice et chargée de production
A la croisée des chemins, elle découvre la danse pendant plus de 14 ans ; le sport de compétitions dans les Vosges ; les "hautes" études préparatoires au pays de la bergamote ; le commerce chez les bretons ; le cinéma à Bordeaux ; les nouvelles technologies en Nouvelle-Zélande ; les musiques du monde à Lyon ; le cirque, les arts de la rue et de la marionnette au Parc de la Villette à Paris puis la magie du Brésil ; le jazz à la Cité de la Musique ; les musiques actuelles à Rennes ; l'itinérance artistique et excentrique en région Centre ; le renouveau du cirque à Montréal rythmé par la Falla ; les résidences et formations d'artistes dans l'Auvergne rurale ; la naissance de Nour du GdRA ; les prémices artistiques des compagnies Yoann Bourgeois et 32 Novembre... Depuis janvier 2012, elle a rejoint l'équipe de Jean-Baptiste André et accompagne avec passion l'association W en administration et production.

Joël L'Hopitalier - Régisseur général compagnie
Depuis 1994, il travaille dans le spectacle vivant. Issu de la formation STAFF (Carquefou, Nantes), il commence par faire de l’accueil de compagnie de danse pendant 10 ans au triangle (Rennes), plateau national de danse. En parallèle, il devient collaborateur de la société de prestation Spectaculaires et se spécialise dans les parcours lumière, déambulation sur plusieurs kilomètres, au cours desquels le public est invité à découvrir ou redécouvrir le patrimoine .
L’aventure continue avec la rencontre du Centre Dramatique de Lorient et de ses artistes associés, notamment Eric Ruf , Eric Vignier, Bérangère Jannelle, Arthur Nauzyciel…
Depuis 2000 il collabore avec différents metteurs en scène et chorégraphes : Jean-Baptiste André, Fabrice Melquiot, Denis Podalydès, Eric Lacascade, Didier Galas, Christophe Honoré, Rodolphe Dana …
Il partage son temps entre la création lumière et la régie générale, les périodes de résidences et les tournées ; équilibre qui lui permet de garder l’énergie et la passion de ce métier.

Mélanie Maussion - communication, collaboration au projet